lundi 16 octobre 2017

Il y a des passions qui durent depuis longtemps, et qui devraient durer encore un peu. Pour moi, c'est le cas de l'univers Harry...


Il y a des passions qui durent depuis longtemps, et qui devraient durer encore un peu. Pour moi, c'est le cas de l'univers Harry Potter de J.K. Rowling ! Je n'ai pas lu les livres en suivant leur sortie, j'ai plutôt tardé à entrer dans ce monde magique. C'est lors de la sortie du film Les Reliques de la Mort Partie 1 pendant mon semestre au Québec que j'ai vraiment mis le nez dedans : les 2 copines avec qui j'étais voulaient le voir, j'ai donc bossé mon sujet ! J'ai fait le tour des pages Wikipédia pour avoir assez d'informations et comprendre le film. En rentrant en France quelques mois plus tard, j'ai acheté les 7 livres en format poche et je les ai dévoré en quelques semaines. La machine était lancée, j'étais fan !

Coffret Harry Potter en anglais - Affiche Sirius Black

Pour mon anniversaire l'an dernier, Pierre m'a offert ce très beau coffret des romans en anglais, j'avais vraiment envie de découvrir cet univers dans sa langue d'origine. Les illustrations des couvertures de cette série sont très belles, et j'aime les livres qui peuvent "s'exposer". Je les trouve géniaux, c'est encore plus fascinant en anglais (de mon point de vue), même si la traduction française est extrêmement juste.
J'ai du lire les romans en français une bonne dizaine de fois chacun, mais je n'ai pas encore terminé ceux en anglais (ce n'est qu'une question de temps !).


En lisant les romans, et en regardant les films, vous avez forcément entendu parler des contes de Beedle le Barde (dont Dumbledore lègue son exemplaire à Hermione), de Quidditch (évidemment), et plus discrètement de l'ouvrage de Nobert Dragonneau sur les animaux fantastiques. Pour ce dernier, c'est évidemment le film du même nom qui nous parle plus.
Quand je suis tombée sur cette jolie collection Gallimard, je n'ai pas pu résister (non mais ces couleurs et ce design !) ! J'avais envie de continuer à me plonger (encore) dans cet univers, et ces petits bouquins ont tout à fait été à la hauteur. Je vous les conseille !

Invitation au Bal de Noël - La Valise des Créatures, les Animaux Fantastiques le film - Harry Potter, Le Grand Livre des Créatures - Lettre d'admission à Poudlard.

En parlant d'animaux fantastiques, j'ai eu l'occasion de creuser le sujet avec ces deux livres ci-dessus : celui du film Les Animaux Fantastiques, qui explore l'univers du film éponyme ; et Le Grand Livre des Créatures, qui concerne cette fois la saga Harry Potter. Ces bouquins sont juste hyper beaux, ponctués de témoignages des équipes de création, de croquis et de prototypes. 
Celui des Animaux Fantastiques explore aussi les personnages et les objets, et nous donne beaucoup d'informations sur le fonctionnement du monde magique aux États-Unis, et les différences par rapport à l'Angleterre que l'on connait bien. On attend juste de découvrir la suite !

Décrets de Dolorès Ombrage - Harry Potter, La Galerie des Portraits - Harry Potter, Le Grimoire des Objets Magiques - La Carte du Maraudeur

Pour continuer dans notre découverte, ces deux livres là sont de belles encyclopédies de l'univers Harry Potter. La Galerie des Portraits nous fait re-découvrir tous les personnages bien connus, mais également tous ceux que l'on connait moins, que l'on ne voit que peu dans les livres et films. On y trouve par exemple beaucoup d'informations sur les personnages du tournoi des Trois Sorciers, ou encore sur les membres de l'Ordre du Phénix.
Le Grimoire des Objets Magiques est dingue également, on y trouve absolument tous les objets créés pour les films d'après les romans : la boite de chocolats de Romilda Vane à Harry, que Ron dévorera, le sablier d'Horace Slughorn, les balais de Quidditch, etc. On découvre aussi l'envers du décor des banquets de la Grande Salle, ou encore les journaux et autres prospectus et affiches que l'on peut voir dans les différents films. Chaque objet a été conçu de façon unique, et en découvrir le processus est hyper intéressant !

Harry Potter, Le Grand Atlas - Harry Potter, La Magie des Films - Arbre Généalogique de la famille Black

Ces deux derniers de ma collection d'Atlas sont à mon avis les plus géniaux : Le Grand Atlas nous fournit une mine d'informations sur les tournages, les préparations, les croquis des scénaristes et réalisateurs. Je crois que je ne réalisai pas la masse de travail nécessaire à une réalisation de qualité : les détails de la composition de la Salle sur Demande par exemple, ou encore les salles communes des différentes maisons, le chemin de Traverse, Pré-Au-Lard, le département des Mystères et tellement encore !
Quant à La Magie des Films, c'est le livre qui contient le plus de bonus, de goodies en un sens, en plus de toutes les informations données : la lettre d'admission à Poudlard d'Harry, l'invitation au bal de Noël, l'arbre généalogique des Black (comme ci-dessus), les décrets d'Ombrage et évidemment la Carte du Maraudeur ! 

Certains de ces livres pourraient sembler proches les uns des autres en terme d'informations, mais rien n'est doublon, tout se complète vraiment. Je vous les conseille !

Les Animaux Fantastiques, le texte du film - Harry Potter & the Cursed Child, la pièce - Les dragées surprises de Bertie Crochue.

Sur cette photo juste au-dessus, les deux derniers livres achetés. Le texte du film Les Animaux Fantastiques, je trouvais ce livre tellement beau, je n'ai pas résisté... Rien de "surprenant", on colle exactement au film, mais j'aime pouvoir me replonger dans les textes pour saisir ce qui m'a échappé dans le film.
Pour la pièce de théâtre, j'avoue avoir acheté le livre car je ne pouvais pas ne pas le posséder, mais je n'ai pas tellement accroché. Je ne suis pas très fan du postulat de départ amenant l'action, donc j'ai forcément eu du mal à entrer dans l'histoire, clairement. Je reconnais peu les caractères et mots des personnages, j'ai du mal à croire en l'histoire, mais je l'ai lu. Je suis consciente qu'il s'agit d'une pièce écrite par d'autres que JK Rowling, je la considère donc comme faisant partie d'un "univers étendu" dans un sens, contrairement aux Animaux Fantastiques qui sont pour moi totalement dans la lignée d'Harry Potter.

Hogwarts Express - Junique

Pour clôturer cet article sur l'univers d'Harry Potter et les livres qui m'entourent à ce sujet, nous avons depuis quelques mois ce tableau que j'adore, achetée sur le site Junique (lien sous la photo), imprimé sur alu en 60x90cm. Ce tableau est canon, le dessin est simple et beau, nous on est fan ; on s'éloigne de l'affiche 1er degré, et on a donc un bel objet design. Le kiff !

Et vous, êtes-vous fan d'Harry Potter ? Êtes-vous fan d'autres livres ou films, quels sont ceux qui vous accompagnent depuis longtemps ?


Crédits photos : Atelier P and B.

jeudi 31 août 2017

On continue notre saga des DIY mariage par les livres d’or. On ne voulait pas du livre d’or classique, ce grand livre dans lesquels les ...


On continue notre saga des DIY mariage par les livres d’or. On ne voulait pas du livre d’or classique, ce grand livre dans lesquels les invités écrivent souvent des « banalités », type « bravo pour cette belle journée, nous vous souhaitons beaucoup de bonheur ». Pour nous, ça semblait impersonnel, et pas tellement un « souvenir ». Nous voulions quelque chose qui implique plus les invités, et en proposant une question, nos invités doivent se creuser la tête pour nous répondre, être imaginatifs ! Nous les avons ensuite posés sur les centres de table, pour que tous puissent écrire !



Après quelques vadrouilles sur Pinterest, nous tombons sur l’idée de mini livres d’or à déposer sur les tables, et ayant chacun une question sur la 1ère de couverture. On se dit que c’est génial, qu’on peut les créer aux couleurs du mariage et personnaliser les questions ! En 1 heure, on avait défini ce que l’on souhaitait !

Matériel :
PC + logiciel de création (InDesign pour nous)
Papier blanc épaisseur 160g (pour la couverture)
Papier blanc classique 80g ou 90g (pour les pages intérieures)
1 Scalpel ou cutter
1 Règle
1 Agrafeuse (avec un bras long si possible)

Étape 1 : on a créé notre visuel sur InDesign, nous avons choisi un format carré, le bleu Pantone 286C et le logo P+b, tout ça pour rappeler notre faire-part de mariage.

On a imaginé 10 questions différentes, voilà quelques inspirations si vous le souhaitez :
- Dans 20 ans, vous nous voyez…
- Un livre, un film ou une musique qui nous rendra la vie plus belle ?
- Votre premier souvenir avec nous ?
- C’est quoi pour vous, l’amour ?
- Ce que vous retenez de cette belle journée ?

Imprimez le nombre de couvertures souhaitées (nous en voulions 20, on a donc imprimé 2 fois chaque question).



Étape 2 : Pour créer un livret, prenez la couverture de votre livret, et repérez la pliure, là où l’on aura les agrafes. Vous pouvez tracer un trait fin au crayon de papier. Pliez ensuite la feuille pour bien marquer la pliure et re-dépliez la.

Positionnez 3 feuilles blanches dans la couverture comme pour former le livret, et venez agrafer 2 fois votre liasse sur la pliure.

Astuce : vous pouvez remplacer les agrafes par du fil, passé dans 2 trous faits sur la pliure.

Étape 3 : Pliez votre livret pour le former, il reste à découper proprement les 3 côtés pour avoir le format souhaité. Vérifiez le pliage, positionnez votre règle et découpez doucement au scalpel, quitte à passer plusieurs fois.

Vous avez donc votre premier livre d'or, il n'y a plus qu'à faire les suivants ! Nous avons mis environ 2h00 à faire nos 20 livrets, c'est encore raisonnable ! Nos invités ont adoré le concept, et le rappel des couleurs était vraiment joli sur nos tables. Un vrai succès !


Crédits photos : Atelier p and b

jeudi 24 août 2017

« La broderie, c’est la vie ! » (Comment ça, ça se sent que je ne bosse pas dans la pub ?). Voici la petite nouvelle, créée il y a qu...



« La broderie, c’est la vie ! » (Comment ça, ça se sent que je ne bosse pas dans la pub ?). Voici la petite nouvelle, créée il y a quelques semaines, à l’aide d’un truc magique découvert récemment : le papier hydrosoluble.

J'avais envie de tester un autre type de motif après les Monstera de Sarah K. Benning, et j'ai donc choisi cette typo et ces deux mots ; Just Love. Les couleurs choisies sont le rose 3350 et le doré E3821.

Matériel :
1 tambour de broderie (ici)
Du tissu (coton, lin, etc)
Des fils de broderie de la couleur de votre choix (j’ai une préférence pour les fils DMC)
Une aiguille à broder
1 feutre effaçable à l’eau (ici)
Votre modèle à broder
Du papier hydrosoluble (Solufix de chez Vlieseline ou feuilles magiques chez DMC)

Késako ?
Le papier hydrosoluble, comme son nom l’indique, se dissout dans l’eau (tiède, voire froide), il possède une face collante protégée par un papier à enlever. Il se vend entre autres sur Amazon en largeur 45cm, à 1.60€ les 10cm de long (+ un peu de frais de port) ; j’ai acheté 45cm x 100cm, j’en ai eu pour 19.68€.

Il existe en ligne différents kits de broderie utilisant ce procédé, dont ceux, super chouettes, de Britney Pompadour (rien que le nom, déjà !). L’idée étant d’y reproduire son motif en le dessinant (ou en l’imprimant) : j’ai imprimé mon motif, que j’ai recopié en transparence au feutre effaçable. Ensuite, on enlève le papier protecteur et on colle le motif sur le tissu.

On brode directement avec le papier (il se sent très peu, on sent tout même l’aiguille légèrement collante car au contact du papier collant à chaque passage). J’apprécie la facilité, et surtout le fait que je ne risque pas d’effacer le dessin avec mes mains (comme ça peut être le cas avec la craie).

Info : je n’ai jamais testé l’impression, seulement le dessin au feutre effaçable, je ne sais pas comment le papier réagit à l’imprimante, et ni comment la dissolution se passe avec l’encre.


Une fois toute votre broderie terminée, démontez-la du tambour et passez là sous l’eau tiède (pas d’eau chaude, qui pourrait abimer ou déformer votre travail). Vous verrez le papier se désintégrer doucement. Laissez ensuite sécher votre broderie, pour ma part à plat sur un torchon . Vous pourrez ensuite la remonter sur le tambour, et réaliser vos finitions à l’arrière.

Astuce : si vous touchez un peu en logiciel, InDesign est parfait pour la prévisualisation de votre motif. Vous avez trouvé une jolie image sur Pinterest que vous aimeriez reproduire (attention, pour vous uniquement, ne vendez pas une copie d’une autre œuvre, c’est interdit). Copiez-la dans InDesign, ajoutez un cercle avec la dimension de votre tambour à broder, vous n’avez plus qu’à ajuster l’image dans le cercle. Vous aurez alors une idée du rendu, vous pourrez l’imprimer, et vous n’aurez plus qu’à le reprendre sur du papier hydrosoluble, ou directement au feutre effaçable sur votre tissu.


Crédits photos : Atelier p and b

jeudi 17 août 2017

Voilà le deuxième DIY de notre série mariage ! Nous voulions un panneau à l’entrée de la salle de réception, et il nous en fallait un a...

Voilà le deuxième DIY de notre série mariage ! Nous voulions un panneau à l’entrée de la salle de réception, et il nous en fallait un autre pour indiquer la présence du confessionnal dans la salle (oui oui, un confessionnal, avec photos & vidéos, on vous racontera ça !). L’idée était évidemment de rester dans le thème du faire-part (qu'on vous montrera aussi bientôt !), mais également du panneau du plan de table (retrouvez ici le DIY).

Nous avons donc fabriqué deux panneaux carrés pour indiquer nos messages, on vous laisse découvrir ce qu'il vous faut et comment faire !

Matériel :
1 panneau de mdf (médium) de 120*60cm, épaisseur 10mm, à couper en deux (ici)
1 scie (pour couper le panneau)

De la peinture ardoise (ici)
1 rouleau adapté (ici)
Du papier autocollant (ici)
Une imprimante
1 cutter ou 1 scalpel (ici)
Des Posca des couleurs de votre choix (ici)

Étape 1 : Coupez à la scie le panneau en deux pour obtenir deux panneaux de 60*60cm. Peindre les panneaux avec la peinture ardoise, plusieurs couches peuvent être nécessaires. Laissez sécher selon les instructions. Dans le doute, et dans la perspective de coller du papier autocollant dessus, nous avons laissé les panneaux peints 1 semaine avant de bosser dessus (disons aussi que dans la semaine, nous n’avions pas eu beaucoup le temps !).

Étape 2
: Choisissez ce que vous souhaitez écrire, et cherchez une police que vous trouvez sympa (sur Google Fonts par exemple), et imprimez votre texte sur le papier autocollant.

Info : notre police est Sugar Plum, elle est payante, mais celle-ci nous plaisait vraiment. On la retrouve sur toute notre papeterie, elle est l’un des fils conducteurs.

Positionnez votre autocollant sur le panneau, et au cutter/scalpel, venez découper (délicatement) pour évider l’intérieur des caractères.


Étape 3 : Avec votre / vos Posca, vous pourrez venir remplir les caractères maintenant laissés vides. Faites des tracés « larges », qui peuvent déborder sur le papier autocollant. Vérifiez que vous avez bien rempli tous les caractères au Posca, puis enlever délicatement le papier autocollant. Vos panneaux sont terminés !

Comme pour le panneau de plan de table, n’hésitez pas à faire des retouches au Posca noir (même sur un éclat de peinture ardoise, c’est magique).

Conseil : Éclatez-vous ! Vous avez du papier autocollant, un PC et une imprimante, vous avez donc un infini de possibilités devant vous !


Crédits photos : Atelier p and b